D. de Rougemont
aan
Menno ter Braak

La Celle-St. Cloud, 27 april 1938

la Celle-St. Cloud (S et O)

27.4.38

 

Cher Monsieur

Hélas, je ne suis pas libre entre le 10 et le 20 mai. Je fais une conférence à Genève, puis j'ai à terminer d'urgence un livre que j'aurais dû remettre à l'éditeur il y a un mois déja! Mais ne pensez-vous pas que de toute manière il vaudrait mieux attendre l'hiver prochain pour essayer d'organiser une conférence? Si l'un de mes livres pouvait être traduit à ce moment, cela se combinerait mieux.

Voici les demandes qu'a reçues mon éditeur: Contact à Amsterdam. (Pas de réponse depuis le 8 avril). - Uitgeverij de Gemeenschap, à Bilthoven (19 avril) - Enfin un traducteur, M. Voogd, a demandé les droits en octobre 37, mais je crois que cela n'a pas abouti. Il n'y a donc rien de fait, jus'qu'ici. Peut-être une intervention de votre part déciderait-elle l'un de ces éditeurs, mais je n'ose pas insister, connaissant trop bien les difficultés actuelles de l'édition...

Quant à mon opinion sur le national-socialisme, je pense qu'elle ne peut faire de doute après Penser avec les mains. C'est une puissance religieuse à laquelle la démocratie libérale n'a rien de sérieux à opposer. Et c'est une puissance passionnelle, militaire, mortelle, à laquelle chaque ‘personne’ se doit d'opposer un refus vital. Mon axiome de base, que je repète partout comme un delenda Carthago, c'est que là où l'homme veut être total, l'Etat ne sera jamais totalitaire. Je considère l'esprit fasciste et sa puissance comme la somme de nos lâchetés personnelles. Il faut refaire une démocratie à peu près digne de ce nom.

Voilà qui est bien rapide et grossier, mais j'ai nuancé et développé dans mes livres.

Je ne perds nullement l'espoir de faire le voyage de Hollande dans qques mois, et de vous y rencontrer. Merci pour votre invitation que je me réjouirai de pouvoir accepter d'ici là.

Bien sympathiquement à vous

D. de Rougemont

 

Origineel: Den Haag, Letterkundig Museum

vorige | volgende in deze correspondentie
vorige | volgende in alle correspondentie